Business plan comment le rédiger correctementBusiness plan : comment le rédiger correctement ? Le business plan constitue un reflet du potentiel de votre entreprise,  ne négligez pas sa rédaction (et si vous vous demandez encore pourquoi, vous pouvez consulter notre article sur l’importance du business plan).

Si vous nourrissez le désir de concrétiser un projet entrepreneurial, si l’entrepreneuriat vous attire et que l’idée de diriger votre propre entreprise vous enthousiasme, vous devrez inévitablement vous atteler à la rédaction d’un business plan. Ce document doit rassembler plusieurs éléments clés et suivre une structure bien définie pour garantir une lisibilité optimale.

Si vous vous interrogez sur la manière de rédiger un business plan, ne cherchez pas plus loin. Formalizi vous guide en détail sur les étapes pour élaborer un business plan solide dans cet article.

1. Quelles sont les caractéristiques essentielles d’un business plan de qualité ?

Tout d’abord, il convient de noter que le business plan a une double fonction.

En fait, il permet à l’entrepreneur lui-même d’évaluer l’état d’avancement de son projet d’entreprise et de faire le point sur sa progression.

Ensuite, il sert à démontrer aux parties externes au projet, telles que les investisseurs potentiels, le potentiel de l’entreprise. D’où l’importance de rédiger un business plan qui présente les caractéristiques suivantes.

Clarté :

Le business plan doit être compréhensible par tout lecteur, indépendamment de ses compétences. Si votre projet est technique, il est crucial de simplifier le langage et d’éviter tout jargon scientifique pour rendre le contenu accessible. Cependant, cela ne signifie pas sacrifier à la simplicité, ce qui pourrait dénoter un manque de maîtrise du sujet.

Précision :

Le business plan doit comporter des données concrètes, incluant des chiffres, des estimations et des hypothèses. Il est également important d’inclure des sources fiables (études de marché, articles de presse, etc.) pour expliquer comment les informations ont été obtenues et pourquoi elles sont crédibles. Cette précision confère une légitimité au business plan et contribue à convaincre le lecteur.

Concision :

Bien que contenant une variété d’informations, le business plan ne doit pas être excessivement long. Une organisation efficace permet une consultation rapide. Une longueur maximale de 25 à 30 pages est recommandée. Ensuite, il est conseillé de regrouper les sources dans des annexes plutôt que de les inclure directement dans le corps du document.

Démonstration :

L’objectif ultime du business plan est de persuader le lecteur du potentiel du projet. Intégrer des graphiques, tableaux et diagrammes visuels en complément des données concrètes renforce l’impact visuel et facilite la compréhension.

Structure :

En raison de la diversité des informations à inclure, il est impératif de suivre une structure logique lors de la rédaction du business plan. Une organisation cohérente assure une fluidité dans la compréhension du document. Consultez la section sur l’organisation du business plan pour obtenir des conseils sur sa structuration optimale.

Enfin, le projet d’entreprise lui-même doit être porteur de potentiel. Certaines parties du business plan s’avèrent difficiles à rédiger ? Des questions vitales restent sans réponse (telles que la définition précise de la clientèle cible, les stratégies de marketing, etc.)? Cela indique qu’il est nécessaire d’améliorer et d’affiner le projet dans son ensemble. C’est à vous de perfectionner votre projet afin de résoudre ces questions et d’assurer sa réussite globale.

Découvrir notre ebook « GUIDE POUR LA CRÉATION D’ENTREPRISE en 2024 » offert !

2. Structurer un business plan : quelle organisation adopter ?

Bien qu’il n’existe pas de méthode rigide pour structurer un business plan, il est essentiel de suivre un enchaînement logique pour assurer une compréhension fluide. Chaque étape doit se succéder de manière cohérente afin que le lecteur puisse saisir progressivement les éléments clés du projet sans se perdre ni avoir besoin de revenir en arrière. Par exemple, il serait incohérent de commencer par les projections financières avant d’avoir présenté la nature du projet et les produits/services de l’entreprise.

Voici les grandes sections qui devraient former la structure de votre business plan, ainsi que l’ordre dans lequel vous pourriez les présenter. Pour faciliter votre démarche, il est également recommandé de consulter des exemples de structures de business plan en ligne.

1. Résumé du projet :

Cette introduction concise d’une à deux pages doit synthétiser l’essence du projet. Elle englobe l’activité de l’entreprise, le marché visé, l’équipe, les données financières clés, les perspectives à court, moyen et long terme, ainsi que l’objectif de l’opération en cours (par exemple, solliciter un investisseur ou obtenir un prêt). En somme, c’est un aperçu global de toutes les sections à suivre.

2. Contexte :

Cette partie expose l’historique du projet, les origines de l’idée entrepreneuriale, le contexte personnel des porteurs du projet et les jalons importants qui ont marqué son évolution.

3. Analyse de marché :

D’une importance cruciale, cette section requiert une description approfondie du secteur ciblé (alimentation, santé, divertissement, etc.). Il s’agit d’évaluer la taille du marché, de détecter d’éventuelles barrières à l’entrée (réglementations, investissements nécessaires, etc.), et d’appuyer vos hypothèses avec des données tangibles.

4. Activité de l’entreprise :

Présentez ici vos produits ou services, mettant en avant l’avantage concurrentiel qui distingue votre entreprise de la concurrence. Décrivez le modèle économique (comment vous générerez des revenus) et abordez les aspects techniques de la production ainsi que les questions de propriété intellectuelle le cas échéant.

5. Stratégie et plan de développement :

Anticipez les étapes à court, moyen et long terme pour le développement de votre entreprise (par exemple, obtenir du financement, acquérir des clients, élargir l’offre). Identifiez les risques potentiels et prévoyez des scénarios pour les surmonter le cas échéant.

6. Plan commercial et marketing :

Présentez le positionnement de votre produit (grand public, luxe, professionnel, etc.), le canal de distribution et les campagnes de marketing prévues pour promouvoir votre offre.

7. Prévisions financières :

Cette section détaille les coûts opérationnels, les bénéfices attendus et offre une perspective financière globale de l’entreprise. Incluez :
– Tout d’abord, un compte de résultat prévisionnel pour les premières années, en proposant des hypothèses optimistes et pessimistes pour anticiper différents scénarios.
– Deuxièmement, un plan de trésorerie pour l’année à venir, afin de garantir la liquidité à court terme.
– Troisièmement, un plan de financement, comprenant les investissements, les besoins en fonds de roulement et les modalités de financement (emprunts, apports en capital).

8. Équipe et organisation :

Mettez en avant les membres de votre équipe, leurs rôles et compétences, et justifiez leur contribution. Précisez également la forme juridique de l’entreprise et la répartition des pouvoirs et du capital le cas échéant.

9. Annexe :

Cette section accueille les pièces justificatives corroborant vos données et hypothèses, de manière à ne pas surcharger le corps du business plan.

En fait, l’organisation de votre business plan doit refléter une logique claire pour permettre une lecture fluide et une compréhension approfondie du projet.

Pour résumer sur le business plan, comment le rédiger correctement

Quelles caractéristiques distinguent un business plan efficace ? Un business plan de qualité doit être caractérisé par sa clarté, sa précision, sa concision, sa capacité à démontrer et sa structure correctement agencée.

Comment structurer son business plan ? Bien qu’il existe divers modèles de business plan disponibles en ligne, nous vous proposons notre propre modèle composé de 8 sections : résumé du projet, contexte, analyse du marché, activité de l’entreprise, stratégie et plan de développement, plan commercial et marketing, prévisions financières, équipe et organisation, annexes.

Une fois de plus, cette structure n’est pas impérative, mais elle offre une progression cohérente dans la présentation de votre entreprise. L’originalité de la mise en forme n’est pas l’objectif du business plan ; c’est le contenu qui prime !

Si vous êtes prêt à donner vie à votre projet et que vous recherchez une assistance pour les démarches administratives et juridiques, contactez nos experts de chez Formalizi pour faire appel à un professionnel.

Ils parlent du blog Formalizi

chambre des métiers et de l'artisanat BPI France chambre de commerce et de l'industrie Greffe des tribunaux de commerceLes échos Challenges université de Lyon Euratechonologies

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *