Comment financer sa startup ?Trouver des sources de financement demeure une préoccupation majeure pour tout entrepreneur aspirant à lancer sa startup.

Diverses options sont envisageables, nécessitant une étude minutieuse pour déterminer celles qui s’alignent le mieux avec votre projet. Dans l’idéal, la combinaison de plusieurs de ces solutions peut s’avérer avantageuse, générant ainsi plusieurs flux de financement et par conséquent, un soutien financier plus substantiel.

Certains moyens de financement sont bien connus du grand public, tels que les prêts bancaires ou les levées de fonds, particulièrement prisées par les startups. Néanmoins, il existe d’autres approches moins familières, mais tout aussi efficaces pour assurer le financement de votre entreprise.

Toutes ces solutions sont à la portée de tout entrepreneur, à condition d’être au courant de leur existence. C’est précisément ce que Formalizi vous détaille dans cet article.

1. Utiliser ses économies personnelles

Dans un premier temps, la méthode la plus efficace pour le financement d’une startup consiste à mobiliser ses économies personnelles. Cette approche vous permet de décider du montant que vous souhaitez investir tout en bénéficiant d’une totale liberté quant à l’utilisation des fonds.
Cependant, tout le monde ne dispose pas forcément d’économies suffisantes, ce qui ouvre la voie à d’autres alternatives à envisager.

2. Collaboration avec des partenaires

En deuxième lieu, il peut être avisé de s’associer avec un ou plusieurs partenaires qui deviendront alors des acteurs de la startup. Ils apporteront non seulement des fonds, mais aussi leur expertise et leur réseau potentiel.

Trouver les partenaires adéquats avec lesquels entreprendre cette aventure entrepreneuriale est essentiel. Cette approche présente un avantage significatif : les partenaires associés peuvent véritablement s’engager dans le projet de la startup, allant au-delà d’une simple contribution financière. Cependant, il est crucial de trouver la personne idéale pour cette collaboration.

3. Emprunt auprès d’une institution financière

Le recours à un prêt bancaire demeure une option traditionnelle pour obtenir des fonds en vue de la création ou de l’expansion de votre startup.

Cette démarche nécessite la préparation d’un dossier exhaustif et détaillé présentant en profondeur votre projet de startup. Ce dossier doit démontrer la robustesse de votre demande et l’engagement sérieux envers votre projet. Généralement, une garantie sera également requise, en fonction du montant emprunté et de la nature du dossier.

4. Aides proposées par Pôle Emploi

Solliciter Pôle Emploi lors de la création ou de l’expansion de votre startup peut représenter une alternative. En effet, différentes mesures sont envisageables :

Si vous êtes actuellement au chômage et que vous ambitionnez de lancer votre startup, des aides spécifiques sont disponibles. Vous trouverez davantage d’informations à ce sujet dans notre article consacré au chômage ;
L’ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise) : vous pourriez bénéficier d’une portion de vos indemnités de chômage sous forme de capital, c’est-à-dire en une seule fois plutôt qu’échelonnées.

Ces dispositifs vous concernent si vous êtes déjà au chômage et que vous aspirez à créer votre startup, mais aussi si vous êtes salarié et que vous envisagez de lancer votre propre entreprise.

5. Institutions dédiées au financement entrepreneurial

Diverses institutions se tiennent à disposition pour octroyer des financements, ainsi que pour fournir un encadrement à la création ou à l’essor de votre startup.

Les dispositifs de la BPI (Banque Publique d’Investissement) : en explorant le site web, vous pouvez examiner toutes les offres disponibles et sélectionner celle en adéquation avec votre projet.
Des prêts avantageux peuvent être obtenus auprès d’organismes spécifiques qui soutiennent les startups et les créateurs d’entreprise en général.

6. Incitations fiscales et réductions des charges sociales

Une variété d’incitations fiscales et de réductions de charges sociales sont disponibles tant pour les entreprises que pour les investisseurs.

Pour les investisseurs, des déductions d’impôt sur le revenu sont offertes aux individus qui investissent dans les jeunes PME, ce qui peut encourager l’investissement dans votre projet ;
Pour les startups, des opportunités telles que le Crédit d’Impôt Recherche (CIR), le statut de Jeune Entreprise Innovante (JEI), ainsi que le Crédit d’Impôt Innovation (CII) sont disponibles, entre autres.

7. Financement participatif ou prêt collaboratif

Le financement participatif, aussi connu sous le nom de crowdfunding ou crowdlending, est une approche de financement qui a émergé dans les années 2000. Elle implique de solliciter des internautes en ligne pour obtenir des fonds. Diverses plateformes en ligne sont disponibles, sur lesquelles vous présentez votre projet pour convaincre les internautes d’investir.

Un avantage du financement participatif réside dans son accès à un vaste public, puisqu’il suffit d’accéder au site pour investir. De plus, les investisseurs peuvent engager de petites sommes, n’exigeant pas un investissement considérable. Enfin, vous pouvez solliciter un prêt d’argent ou un investissement, en contrepartie duquel les investisseurs obtiennent des parts ou effectuent un don.

8. Financement familial et amical (« love money »)

Le concept de « love money » implique d’obtenir des fonds de la part de sa famille et de son cercle social. En effet, vous pouvez solliciter vos connaissances pour financer en totalité ou en partie votre startup. Cette approche peut vous permettre d’obtenir un apport financier plus substantiel, renforçant ainsi votre dossier et augmentant vos chances d’obtenir un prêt auprès des banques.

En outre, le fait que plusieurs individus croient en vous et vous soutiennent dans votre projet de startup peut également jouer en votre faveur auprès des institutions bancaires.

9. Investisseurs institutionnels

Il existe des investisseurs professionnels, également connus sous le nom d’investisseurs institutionnels, qui pourraient être intéressés par le financement de votre projet de startup. Toutefois, cette option nécessite de constituer un dossier solide et de convaincre ces professionnels de l’intérêt de votre projet pour qu’ils vous accordent un financement.

Il est important de noter que cette solution n’est pas adaptée à toutes les startups. En effet, ces investisseurs institutionnels ne vous accorderont des fonds que si votre projet présente des garanties suffisantes pour assurer un retour sur investissement rentable. Si votre startup est en plein essor, suscite une demande chez les consommateurs, possède un modèle économique propice à la levée de fonds, etc., alors vous avez de bonnes chances d’attirer leur attention. En revanche, si votre startup n’est pas encore suffisamment développée (manque de données, chiffre d’affaires faible, risques élevés, etc.), il pourrait être plus difficile d’obtenir un financement par ce biais.

10. Incubateurs d’entreprises

En dernier lieu, les incubateurs d’entreprises sont des entités, qu’elles soient publiques ou privées, qui fournissent un accompagnement à la création d’entreprises, y compris en ce qui concerne le financement. Bien qu’ils ne fournissent pas un financement direct à la startup, les incubateurs peuvent jouer un rôle crucial en aidant les entrepreneurs à trouver des sources de financement qui correspondent à leur projet.

En conclusion,

Il existe plusieurs options pour financer votre startup. Pour maximiser votre financement, combinez plusieurs sources. N’hésitez pas à discuter avec d’autres entrepreneurs pour obtenir des retours d’expérience et éviter les écueils liés au financement de votre startup.

Si des incertitudes persistent quant à la création de votre startup, contactez l’équipe de Formalizi. Ils pourront vous fournir des orientations personnalisées.

 

 

 

Ils parlent du blog Formalizi

chambre des métiers et de l'artisanat BPI France chambre de commerce et de l'industrie Greffe des tribunaux de commerceLes échos Challenges université de Lyon Euratechonologies

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *