Créer une startup les 4 points essentiels à connaîtreCréer une startup en 2024, quels sont les 4 points essentiels à connaître ? Vous avez l’intention de lancer votre startup, mais vous vous demandez par où commencer ? Formalizi est là pour vous guider.

Au début de l’année 2020, la France comptait déjà plus de 10 000 startups, un chiffre en constante augmentation. Selon Le Figaro et l’Insee, la France abrite un million de startups qui fournissent de l’emploi à 1,5 million de salariés. Si vous avez trouvé LA bonne idée, vous pourriez être tenté de créer votre propre startup.

À l’ère numérique, où tout évolue rapidement, la création d’une entreprise est devenue plus accessible : les démarches sont simplifiées, une grande partie des formalités peut être effectuée en ligne, et en quelques jours, votre entreprise peut être enregistrée, grâce à des services comme Formalizi.

Alors, quelles sont les étapes à suivre pour créer une startup en France en 2024 ? Formalizi répondra à toutes vos questions dans cet article.

1. Lancer sa startup : une démarche complexe ?

Tout d’abord, il est essentiel de comprendre que créer une startup équivaut à créer une entreprise. Ce processus comporte plusieurs étapes clés :

Trouver la bonne idée

La première étape consiste à trouver une idée solide qui servira de fondation à votre startup. Cette phase peut être rapide si l’idée est simple à concevoir, mais peut également prendre du temps si vous devez effectuer des recherches approfondies pour développer une idée plus élaborée.

Élaborer un modèle économique ou tester le marché

Une fois que vous avez votre idée, vous devrez vous pencher sur son aspect économique. Cela implique la création d’un modèle économique décrivant la stratégie de votre entreprise pour générer des revenus, ainsi qu’un plan d’affaires et une étude de marché.

Cette étape permet d’obtenir un financement, mais elle vous aidera également à mieux comprendre votre entreprise et à planifier son développement. Vous avez également la possibilité de commencer votre startup en testant rapidement le marché, même si vous n’avez pas encore défini complètement votre modèle économique. Cette approche vous permet de lancer rapidement votre entreprise et d’obtenir des retours des clients, ce qui peut influencer votre stratégie future.

Voir le business modèle

Choisir la structure juridique

Enfin, vous devrez choisir la structure juridique de votre startup. Il existe différentes options, et il est essentiel de rechercher celle qui convient le mieux à votre projet. La forme juridique que vous sélectionnez a un impact significatif sur la gestion de la société, la rémunération des dirigeants et des associés, les coûts fiscaux et sociaux, ainsi que les modalités d’entrée de nouveaux investisseurs.

Une fois la structure juridique choisie, vous devrez effectuer les formalités de création de la société. À ce stade, faire appel à des conseillers peut vous faire gagner du temps et vous éviter des tracas inutiles. Voir quelle structure juridique choisir

2. Les étapes administratives de la création de votre startup

La création juridique de votre startup implique de suivre un ensemble de formalités administratives. Ces étapes sont cruciales pour garantir que votre entreprise est en règle avant de commencer son activité et de facturer ses premiers clients.

Voici les étapes clés de la création de votre entreprise.

Rédaction et signature des statuts de la société : Les statuts sont le document qui définit les règles de fonctionnement de votre entreprise, notamment la répartition des pouvoirs et des responsabilités entre les associés.

Dépôt à la banque de l’apport en numéraire constituant le capital social : Cette étape implique le dépôt des fonds nécessaires pour le capital social de votre entreprise. Cela peut être fait sous forme d’argent liquide.

Publication de l’annonce légale : Vous devrez faire publier une annonce légale dans un journal d’annonces légales pour informer le public de la création de votre société.

Domiciliation de l’entreprise : Vous devrez fournir une adresse qui servira de siège social à votre entreprise. Cette adresse peut être votre domicile ou un local commercial, ou encore une boite postale.

Dépôt du dossier de création au CFE (Centre de Formalités des Entreprises) : Le CFE est l’organisme chargé de traiter les formalités administratives liées à la création d’entreprises. Vous devrez soumettre votre dossier de création à cet organisme.

Réception du KBIS : Une fois toutes les formalités administratives terminées et approuvées, vous recevrez un extrait Kbis, qui est la carte d’identité de votre entreprise. Ce document atteste de la création légale de votre startup.

3. Les possibilités de financement pour votre startup

L’une des principales préoccupations des créateurs de startups est de trouver des sources de financement pour leur projet. Heureusement, il existe plusieurs aides et dispositifs de financement auxquels vous pouvez prétendre, à condition de remplir les critères d’éligibilité appropriés.

Voici 3 options de financement disponibles pour la création de votre startup.

Aides de Pôle emploi : Il est possible de bénéficier du maintien des indemnités chômage ou de les obtenir sous forme de capital, sous certaines conditions et pour une période déterminée.

Financement par des organismes publics : BPI France propose différents dispositifs de financement destinés aux entrepreneurs. De plus, certaines régions mettent en place des programmes pour soutenir financièrement les créateurs d’entreprise.

Aides financières provenant d’organismes privés : Certaines entreprises privées offrent des financements ou des subventions aux startups, généralement dans le cadre de partenariats ou de concours. En savoir plus sur les business angels

Les conditions d’obtention de ces aides peuvent varier en fonction de votre situation et de votre projet. Pour en savoir plus sur les différentes options de financement pour votre startup, vous pouvez consulter notre article dédié à ce sujet.

4. Combien coûte la création de votre startup ?

L’un des aspects essentiels à prendre en compte lors de la création de votre startup est le coût total impliqué. Les coûts de création d’une startup peuvent varier considérablement en fonction de la nature de votre projet et de vos besoins spécifiques. Cependant, nous pouvons vous fournir des informations générales pour vous aider à évaluer ces coûts.

Voici une synthèse des principaux frais à prévoir :

Apport de chaque associé : Il n’y a plus de capital social minimal imposé, ce qui signifie que vous pouvez créer une société avec un capital social aussi bas que 1€. Cependant, il peut être judicieux de prévoir un capital social plus important en fonction de votre projet.

Rédaction des statuts : Le coût de la rédaction des statuts dépendra de la personne ou de l’entité qui les rédige. Si vous rédigez les statuts vous-même, cela ne coûtera rien. Si vous faites appel à un professionnel, les honoraires varieront en fonction de la source d’assistance, allant de 120€ à 600€ pour les services en ligne, et de 1000€ à 2500€ pour un avocat ou un expert-comptable.

Publication de l’annonce légale : Les frais de publication de l’annonce légale sont en moyenne d’environ 200€.

Frais d’enregistrement auprès du CFE compétent : Les frais d’enregistrement varient en fonction de l’activité de votre startup. Ils sont d’environ 40€ pour une société exerçant une activité commerciale et de 130€ pour une activité artisanale.

Frais facultatifs liés à la création de la startup : En fonction de votre situation, vous devrez peut-être prendre en compte des frais supplémentaires tels que la location d’un bureau, les dépenses liées à la protection de votre marque ou de vos brevets, les dépenses marketing, etc.

Ces coûts peuvent varier considérablement en fonction de la complexité de votre projet et des décisions que vous prenez tout au long du processus de création de votre startup. Pour obtenir des informations plus détaillées sur ce sujet, nous vous invitons à consulter notre article complet sur les coûts de création de startup.

En conclusion sur créer une startup en 2024, les 4 points essentiels à connaître

Créer une startup peut être un processus complexe, mais il existe des moyens de simplifier les formalités et de minimiser les coûts associés à la création de la société. En effectuant la plupart des démarches en ligne, vous pouvez économiser du temps et de l’argent, ce qui vous permettra de vous concentrer davantage sur le développement de votre projet.

Si vous avez encore des questions ou des doutes concernant la création de votre startup, n’hésitez pas à prendre contact avec nos experts de chez Formalizi pour faire appel à un professionnel. Nous sommes là pour vous guider et vous aider à concrétiser votre projet entrepreneurial.

Ils parlent du blog Formalizi

chambre des métiers et de l'artisanat BPI France chambre de commerce et de l'industrie Greffe des tribunaux de commerceLes échos Challenges université de Lyon Euratechonologies

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *