creer une sas combien ca couteVous envisagez la création d’une SAS (Société par Actions Simplifiée) et vous vous interrogez sur les coûts associés ?

Lorsque l’on se lance dans la création d’entreprise, il est essentiel de prendre en compte les dépenses liées à cette démarche.

La SAS jouit d’une popularité croissante en raison de la flexibilité qu’elle offre aux associés pour organiser son fonctionnement.

Cependant, comme toute entreprise commerciale, la création d’une SAS implique diverses formalités qui engendrent des frais tels que les frais d’immatriculation, la publication de l’annonce légale, les honoraires de rédaction, etc.

Alors, combien coûte réellement la création d’une SAS ? Vous trouverez toutes les informations détaillées dans cet article.

1. Quel montant de capital investir dans la SAS ?

La Société par Actions Simplifiée offre une grande flexibilité aux fondateurs pour organiser leur société selon leurs besoins.

Bien que la loi ne fixe aucun montant minimum requis pour la création d’une SAS, le capital social constitue le financement de base de l’entreprise, essentiel à son développement. Ce capital est constitué des différents apports réalisés par les associés fondateurs au moment de la création de la société, sous forme d’argent, d’actifs, ou de travail.

Le montant de l’apport en capital social doit être déterminé en fonction de la nature de votre projet et de vos objectifs. Il est important de prendre en considération cet aspect lors de l’évaluation des coûts liés à la création de votre SAS.

L’intervention d’un commissaire aux apports est requise pour les apports en nature d’une valeur supérieure à 30 000 € ou à la moitié du capital social. Des frais supplémentaires sont réglementés par un barème (article R823-12 du code du commerce).

2. Les frais liés à la rédaction des statuts de SAS

La rédaction des statuts constitue la première étape essentielle de la création d’une SAS, réalisée par les associés fondateurs. Ces statuts représentent un document juridique obligatoire pour toutes les sociétés commerciales, définissant les règles qui gouvernent les relations entre les associés et entre la société et les tiers.

Les coûts associés à cette démarche dépendront de votre choix de faire appel à des professionnels ou de rédiger les statuts vous-même. Voici quelques options :

– Recourir à une plate-forme juridique en ligne pour la personnalisation des statuts, avec des prix allant de 120 € à 600 €.
– Engager un avocat ou un expert-comptable, avec des honoraires variables en fonction des spécificités de votre SAS, généralement entre 1500 € et 2500 € en moyenne.
– Rédiger les statuts vous-même en utilisant un modèle gratuit en ligne, bien que tous les modèles gratuits en ligne ne se valent pas.

Bien que la loi offre une grande liberté aux associés de la SAS pour la rédaction des statuts, certaines clauses obligatoires doivent être incluses. De plus, vos statuts doivent être adaptés à votre activité pour éviter tout litige ultérieur.

3. Frais de constitution de la SAS : combien ça coûte ?

La création d’une SAS nécessite une déclaration et une immatriculation auprès du Centre de formalités des entreprises (CFE), ce qui engendre des coûts incompressibles, notamment :

– La publication d’un avis de constitution de votre SAS dans un journal d’annonces légales (JAL). Les frais de cette publication varient en fonction de la longueur de l’annonce et du journal choisi, avec un coût moyen d’environ 230 €.
– Les frais d’immatriculation au CFE, qui dépendent de la nature de l’activité de la SAS :
– Environ 40 € pour l’immatriculation au Registre du commerce et des sociétés (RCS) pour les activités commerciales.
– Environ 130 € pour l’immatriculation au Répertoire des métiers (RM) pour les activités artisanales.
– Environ 25 € pour l’inscription au Registre des bénéficiaires effectifs, une formalité devenue obligatoire depuis août 2017.

Depuis la promulgation de la loi PACTE, le stage payant de préparation à l’installation (SPI) n’est plus obligatoire pour les artisans.

4. Créer une SAS : Les autres coûts à prévoir

En plus des frais de création, il est essentiel de prévoir des dépenses liées à l’installation et au fonctionnement de votre entreprise. Ces coûts peuvent varier en fonction de la situation spécifique de votre SAS, notamment :

– L’acquisition d’un bail commercial ou d’un local pour votre activité ;
– La protection de vos créations intellectuelles, telles que l’enseigne, le nom commercial, les prototypes, les marques, les logos, ou les brevets, enregistrés auprès de l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) ;

– La création et la maintenance d’un site internet pour promouvoir et vendre vos produits ou services ;
– L’accompagnement par un expert-comptable pour gérer la comptabilité et établir les comptes annuels de la SAS ;
– Les investissements liés à l’identité visuelle de votre entreprise, tels que l’enseigne, les documents commerciaux (plaquettes, cartes de visite, etc.) ;
– Éventuellement, la souscription à un contrat d’assurance, notamment dans des domaines d’activité spécifiques, tels que la garantie décennale dans le secteur du bâtiment ou l’assurance professionnelle pour les services à la personne.

En conclusion sur les coûts de création d’une SAS

La création d’une entreprise est un processus complexe qui revêt une importance cruciale pour le succès de votre projet.

En pratique, nous avons observé que les frais de création d’une SAS s’élèvent en moyenne à 350€, avec des dépenses supplémentaires qui dépendent des choix que vous ferez.

Si vous avez le moindre doute ou des questions, ne tardez pas à prendre contact avec nos experts de chez Formalizi pour faire appel à un professionnel.

Ils parlent du blog Formalizi

chambre des métiers et de l'artisanat BPI France chambre de commerce et de l'industrie Greffe des tribunaux de commerceLes échos Challenges université de Lyon Euratechonologies

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *