Devenir agent immobilier indépendant : le guide completComment devenir agent immobilier indépendant ? Retrouvez le guide complet… Un agent immobilier est un professionnel spécialisé dans la réalisation d’opérations liées aux biens immobiliers de ses clients. Il peut être chargé de l’achat, de la revente, de la location, de la sous-location, de la gestion ou de la vente de titres de sociétés immobilières pour le compte de ses clients. Pour en savoir davantage sur la nature de son activité, nous vous invitons à consulter notre article dédié à ce sujet.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur comment devenir un agent immobilier indépendant, nous vous encourageons à lire notre article détaillé à ce sujet !

1. Qui est un agent immobilier indépendant ?

Un agent immobilier indépendant est un professionnel mandaté dans le domaine de l’immobilier. Il agit en tant qu’intermédiaire pour faciliter les transactions immobilières, travaillant avec des propriétaires de biens immobiliers pour mettre en relation les vendeurs, les locataires, les acheteurs et les loueurs de ces biens.

Typiquement, un agent immobilier indépendant n’a pas de bureau professionnel physique et exerce son activité depuis son domicile, en tant qu’entrepreneur autonome. Sa rémunération dépend entièrement de son propre travail, sans l’intervention d’un tiers.

Cependant, il est également possible pour un agent immobilier indépendant de collaborer avec des agences immobilières en tant qu’agent commercial immobilier. Cela permet donc d’accéder à un réseau plus vaste et ainsi de réaliser un plus grand nombre de transactions immobilières.

2. Que faut-il prévoir pour devenir agent immobilier indépendant ?

Pour devenir agent immobilier indépendant, vous devez vous conformer à 4 exigences. Nous allons les détailler.

1. Faut-il posséder une carte professionnelle ? Il est impératif de détenir une carte professionnelle pour exercer en tant qu’agent immobilier indépendant.

2. Comment obtenir une garantie financière ? La garantie financière est requise lorsque l’agent immobilier gère des fonds pour le compte de ses clients. Pour obtenir cette garantie, l’agent doit soumettre une demande auprès d’une banque ou d’une compagnie d’assurance. Le montant de la garantie doit être au moins de 30 000 euros s’il n’y a pas de fonds perçus (mais elle n’est pas obligatoire), et de 110 000 euros dans le cas contraire. Dans ce dernier cas, le montant doit être au moins égal au total des fonds détenus.

3. Faut-il avoir un compte séquestre si nécessaire ? Si votre activité exige le dépôt d’acomptes, vous devez disposer d’un compte séquestre spécifique à cet effet.

4. Faut-il posséder une assurance responsabilité civile professionnelle ? Il est nécessaire de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle pour couvrir les risques liés à votre activité.

L’agent immobilier indépendant doit respecter plusieurs mentions obligatoires sur ses documents professionnels. Il est essentiel d’y indiquer son numéro de carte professionnelle, son lieu de délivrance, ainsi que le nom et l’adresse de l’organisme qui lui a accordé sa garantie financière. De plus, le nom et l’adresse de son entreprise doivent également être mentionnés.

D’ailleurs, il est obligatoire d’afficher ces documents dans ses locaux professionnels, ainsi que les tarifs de ses services.

3. Quelles sont les démarches à suivre ?

Obtention de la carte professionnelle

Pour entamer une carrière d’agent immobilier, il est impératif de détenir une carte professionnelle.

Pour obtenir cette carte, vous devez soumettre une demande à la préfecture de la région où vous prévoyez d’exercer votre activité. Pour l’obtenir, vous devez remplir les critères suivants :

– Posséder un diplôme de licence ou un BTS en professions immobilières.
OU
– Avoir une expérience professionnelle d’au moins 10 ans en tant que salarié au sein d’une agence immobilière. Cette période d’expérience est réduite à 4 ans si vous avez occupé un poste de cadre au sein de l’agence, et à 3 ans si vous êtes titulaire d’un baccalauréat.
– Avoir un casier judiciaire vierge.

La carte professionnelle a une validité de 3 ans. Pour son renouvellement, vous devez entamer les démarches deux mois avant son expiration. Vous devrez fournir :

– Un formulaire CERFA.
– Des pièces justificatives supplémentaires.

Une fois votre dossier soumis à la préfecture, vous recevrez un récépissé de réception. En cas de non-réponse de leur part dans un délai de 2 mois, votre demande sera considérée comme refusée.

Choix du statut juridique et régime

Vous devez également déterminer le statut juridique sous lequel vous exercerez votre activité. Bien que le statut d’auto-entrepreneur soit souvent recommandé pour commencer, vous avez la liberté de choisir celui qui convient le mieux à vos besoins. Vous pouvez décider de votre tarification, de vos horaires, etc.

Si vous envisagez d’inclure la transaction immobilière et la gestion locative dans votre activité, vous devrez obtenir une seconde carte professionnelle spécifique. »

La réponse à vos questions en bref

Qu’est-ce qu’une carte professionnelle ?

Une carte professionnelle est nécessaire pour exercer une profession liée aux transactions immobilières. Elle constitue une obligation légale et doit être régulièrement renouvelée.

Quel statut juridique choisir pour devenir agent immobilier indépendant ?

Vous avez la liberté de choisir le statut juridique qui vous convient le mieux. Cependant, pour débuter, il est souvent recommandé d’opter pour le statut d’auto-entrepreneur.

L’agent immobilier indépendant a-t-il droit à des indemnités chômage s’il cesse son activité ?

Non, l’agent immobilier indépendant ne peut prétendre à des indemnités chômage en cas d’arrêt de son activité. Son statut d’indépendant ne lui accorde pas l’accès aux prestations d’assurance chômage.

En conclusion sur comment devenir agent immobilier indépendant

Une carte professionnelle est un document obligatoire pour exercer une profession liée aux transactions immobilières. Elle doit être renouvelée périodiquement. Le choix du statut juridique pour devenir agent immobilier indépendant est libre, mais le statut d’auto-entrepreneur est souvent recommandé pour commencer. Par contre, en cas d’arrêt de son activité, un agent immobilier indépendant n’a pas droit à des indemnités chômage en raison de son statut indépendant, qui ne lui donne pas accès aux prestations d’assurance chômage. Vous êtes prêts à vous lancer dans l’excitante aventure de l’agent immobilier indépendant, prêt à voler de vos propres ailes et à vous épanouir pleinement !

Ils parlent du blog Formalizi

chambre des métiers et de l'artisanat BPI France chambre de commerce et de l'industrie Greffe des tribunaux de commerceLes échos Challenges université de Lyon Euratechonologies

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *